Interview de Stéphanie Lapointe : Seuseulo éditions

seuseulo editions

Coucou tout le monde!

Aujourd’hui, je souhaiterais partager avec vous mon  livre coup de cœur: ABC-K Séoul de A à Z !
Conçu comme un abécédaire, il est truffé d’illustrations et d’anecdotes qui vous feront découvrir Séoul sous toutes ses coutures.
Il y a quelques mois de cela, Stéphanie Lapointe, l’auteure de cet ouvrage avait lancé une campagne de financement sur kisskissbankbank pour sortir son livre. Suite à cela, les réponses positives ne se sont pas faites attendre!

seuseulo editions

Ce livre est vraiment « Notre Coup de Cœur » !
Pourquoi ? Tout simplement car il y a très peu de livre sur la Corée et celui-ci est très bien fait.
En lisant quelques passages, je me suis mise à voyager, et à redécouvrir Séoul ^^.
A la fin du livre je n’avais qu’une envie…retourner à Séoul haha !

seuseulo editions

Qui est Stépahnie Lapointe ?
Pourquoi un Abécédaire?
Pourquoi un livre sur la Corée ?

Découvrez toutes les réponses de Stéphanie dans l’interview !

Interview Stéphanie Lapointe

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Qu’est ce qui a amené une jeune fille d’Agincourt à s’intéresser au pays du matin calme?

Bonjour ! Alors, Stéphanie, 33 ans, je viens de Nancy et je suis graphiste depuis un peu plus de 10 ans. J’ai beaucoup voyagé, pour les études, le plaisir, le travail. En ce moment, je suis directeur artistique dans une agence digitale sur Londres.

Je m’étais un peu intéressée à la Corée grâce aux films, à des designers et j’avais surtout flashé sur l’alphabet qui a vraiment de multiples possibilités graphiques.

Mais j’ai vraiment rencontré la Corée du Sud en rejoignant des amis qui faisaient une tournée avec leurs groupes au Japon et en Corée en 2010. J’ai pas mal vadrouillé et je les retrouvais sur certains concerts. Après 4 semaines au Japon, j’ai débarqué un soir à Seoul alors qu’eux attaquaient la tournée coréenne par Busan.
C’est là, toute seule à la gare de Seoul, qu’il s’est passé un truc. Je me suis sentie très à l’aise alors que je ne connaissais pas du tout la ville. Comme je savais lire et connaissais quelques phrases, je me suis lancée à l’aventure.

Après mon retour en France, j’ai senti le besoin, pour la première fois, de retourner vivre dans un pays que j’avais visité. Grâce au Visa Vacances Travail (et avec quelques années d’expérience en France), j’ai trouvé un travail là-bas et mon départ s’est décidé en trois semaines.

seuseulo productions

Waouh ! Une vraie aventurière ! 
Parle-nous un peu de ton livre « ABC-K, Seoul de A à Z » d’où t’es venue l’idée de faire ce livre ?

Quand je vivais là-bas, j’ai accumulé pleins d’infos sur le pays. J’étais en mode découverte, je posais des questions sur tout. J’ai vite retrouvé le milieu musical indépendant, les concerts, les connaissances.

Je me suis immergée complètement dans la culture. J’avais loué une chambre chez deux colocataires coréennes, dans un quartier très coréen ; j’avais des collègues coréens ; on faisait nos pauses déjeuner dans des restaurants coréens ; je suis devenue amie avec des coréens… Quand je suis rentrée en France, bien sûr la Corée me manquait, et je me demandais ce que je pouvais faire avec tout ce que j’avais appris sur le pays. J’ai donc commencé à dessiner. Je l’ai fait quelques années, et je pensais dans un coin de ma tête que ce serait cool d’être éditée.

Et puis, c’est devenu une aventure très personnelle et enrichissante. J’avais d’autres projets que le livre, j’ai commencé les expos, je rencontrais pleins de gens super intéressants, alors j’ai décidé de me lancer dans l’édition et de commencer avec un premier livre. Dans mon métier, je dois trouver des concepts constamment, être innovante. L’idée de l’abécédaire avec cette opposition de 2 mots a surgi un jour. Et avec ce projet concret, j’ai décidé de la maison d’édition.

seuseulo editions

S’auto-éditer est une sacrée aventure. Plutôt parcours du combattant ou rêve devenu réalité?

C’est un mélange des deux. Ce n’est pas évident, surtout pour quelqu’un comme moi qui fuit les démarches administratives. Mais ça s’est imposé petit à petit. J’ai toujours évolué dans un milieu DIY (do it yourself) et j’ai toujours pensé que faire les choses soi-même avait un côté assez gratifiant et permettait les rencontres. Et ça s’avère être le cas. Avoir le retour des gens directement, être encouragée, faire des rencontres formidables, des expositions… tout ça, c’est incroyable et je ne réalise pas vraiment l’ampleur que ça prend.

En plus, en t’auto-éditant, tu n’as pas de limites. Si tu veux vendre des objets, des cartes postales, proposer des livres complètement différents, tu le fais !

seuseulo editions

C’est super toutes ces opportunités que tu as pu avoir ^^. Mais une question me turlupine :
 Parle-nous de tes études, où as-tu appris à dessiner ?

J’ai d’abord fait des études de Pub et puis j’ai enchaîné sur une école de Graphisme et Multimédia. C’était très axé nouveaux médias et digital.

J’ai toujours un peu dessiné, mais je ne me considère pas comme une illustratrice. J’aime bien raconter des choses de façon anecdotique, en liant dessins et textes. Je fais quasiment tout sur ordinateur. Je suis devenue meilleure avec une tablette graphique qu’avec un crayon. J’aime le dessin rapide, sur le vif, et qui passe un message ou raconte quelque chose.

D’accord !:)  On retrouve beaucoup ce côté anecdotique dans ton ouvrage, c’est ce que j’ai le plus apprécié.
As-tu un illustrateur coréen/étranger qui t’inspire ?

Je suis très fan d’illustrateurs et d’illustrations, plus que de BD. J’achète constamment des livres graphiques.

Il y a vraiment des illustrateurs très doués en Corée. J’avais découvert un dessin de Choi Ho-Chul en visitant le National Museum of Modern and Contemporary Art à Seoul Grand Park. C’était un grand format appelé Uljiro Circle Line, qui représente une scène de la ligne 2. Il fait des expositions et sort des livres mais il n’est pas très connu hors de la Corée.

Il y a aussi l’illustratrice Kim Hyun-Jung, ses illustrations de filles en hanbok dans des situations de tous les jours, sont vraiment chouettes.

Je ne vais pas me lancer dans les illustrateurs hors Corée car on en aurait pour la nuit !
Haha ! D’accord merci pour toutes ses découvertes, j’adore l’illustratrice Kim Hyun-Jung.
Sinon, tu as fait un PVT en Corée du Sud il me semble,  qu’est-ce que cette expérience t’a apporté?

Beaucoup ! C’est ce qui m’a permis de découvrir vraiment le pays. Mais c’est aussi ce qui m’a apporté ma première expérience internationale. Depuis, tout s’est enchaîné. J’ai été recrutée par des agences de plus en plus intéressantes, pour des projets de plus en plus gros.

Cela a aussi changé toute ma vie. La Corée est devenue mon deuxième pays. J’ai besoin d’y retourner régulièrement quand je n’y habite pas.

seuseulo editions

En parlant de tes souvenirs de Corée, quel est ton Top 4 :

  • Ton meilleur souvenir en Corée?
  •  Ta plus belle rencontre?
  •  Ton endroit préféré?
  • Ton livre coréen préféré?

Ma plus belle rencontre en Corée est l’une des plus belles rencontres de ma vie. Cela a été un coup de foudre amical ! Le jour où j’ai rencontré HyeonMin, ça a été une évidence. On est présentes pour tous les grands moments de notre vie. J’étais témoin à son mariage cette année à Busan. C’est aussi elle qui relit mes textes pour voir si je ne dis pas de bêtises ;).

Un de mes meilleurs souvenirs est ma rencontre avec HM justement. Cela illustre bien la Corée et la façon d’être des coréens, très chaleureuse et sincère. Ce qui devait être une rencontre autour d’un café s’est prolongé dans divers endroits, à rencontrer pleins de gens super et à rentrer tard. J’ai d’ailleurs rencontré ce soir-là un des plus grands graphistes / typographes coréens, Ahn Sang-Soo ( mais je ne savais même pas qui il était alors ! ). Il est venu me parler en apprenant que j’étais graphiste en Corée, sympa, et après quand j’ai vraiment su son nom, j’étais dégoûtée… !

seuseulo editions

Un endroit préféré ? c’est difficile à choisir. Mais j’adore les montagnes. Je ne me lasse pas de regarder Seoul depuis les montagnes. J’ai habité un moment tout près de Namsan et il y avait une plateforme perdue dans la forêt avec une vue superbe sur la rive sud. A la tombée de la nuit c’était magnifique.

Mon livre coréen préféré serait sûrement un livre illustré. Mon premier m’a été offert par une personne qui nous hébergeait à Seoul après un concert. C’est un petit livre de Baek Jong Min chez Sai Comics. La personne qui me l’a offert est devenu un très bon ami quand j’y suis retournée y vivre.

Merci pour toutes tes réponses, tu as passé d’agréables moments en Corée.
D’ailleurs, grâce à Instagram, nous avons pu suivre ton voyage en vélo sur la péninsule. Tu as l’air d’être une bonne sportive et une vraie aventurière. Peux-tu nous dire quelle sera la prochaine expédition?

Déjà, pas du tout sportive… mais aventurière, ça oui! Et j’aime bien les défis. Mon ami aimant les voyages à vélo, je lui avais dit que je serais ok si on le faisait en Corée du Sud… donc bien sûr, il a sauté sur l’occasion… et c’était super ! On a voyagé du Nord au Sud en passant par la côte Ouest. Il faudra peut-être faire du Sud au Nord, en passant par la rive Est 😉 Rejoindre le Japon peut être cool aussi…

Sinon, j’aimerais aussi retourner ailleurs qu’en Asie, genre l’Amérique du Sud. Mais surtout je veux me refaire un bon tour de France, ou un challenge en France. Avoir habité à l’étranger depuis plusieurs années me donne envie de redécouvrir mon pays.

Mais surtout je ne prévois rien, ça se fait toujours au dernier moment, selon les occasions…

Changeons un peu de sujet,
On aura la joie de te retrouver à Paris en octobre pour une séance de dédicaces et en 2016 au Salon du livre qui mettra à l’honneur la Corée. Hâte de rencontrer tes lecteurs?

La joie est pour moi 😉 Hâte et un peu stressée, il y a beaucoup de choses à préparer. Je compte venir avec pleins d’objets dérivés. Je vais aussi faire une conférence à Evreux le 21 novembre, lors d’une expo qui durera 1 mois.
Petite correction, je ne suis pas encore au Salon du Livre 2016. J’ai évoqué le Salon lors d’une interview, et ça a été mal compris. Mais j’aimerais beaucoup, j’espère trouver une librairie avec qui y aller 😉

seuseulo editions

Dans ce cas, nous croisons les doigts pour toi !
Mise à part ces événements, quels sont tes projets pour le livre et ta maison d’édition?

J’ai beaucoup de projets. Déjà il y a une version anglaise qui va sortir sous peu.
Il y a d’autres projets de livres, car au lieu d’un livre de 250 pages, j’ai préféré sortir plusieurs petits sur des thèmes différents.
Il y a aussi tous les objets dérivés qui vont être développés. Je fais petit à petit, selon le temps et les envies. Ce n’est pas mon métier principal alors je ne me mets pas trop de pression. J’essaie surtout de prendre plaisir et d’en sortir du positif.

Enfin, si tu devais résumer la Corée en un seul mot, ce serait lequel?
Chaleureux ! bien sûr ;).

seuseulo editions
Merci encore Stéphanie pour avoir répondu à nos questions.
Si vous souhaitez acquérir cet ouvrage rendez-vous sur son site internet  :

http://seuseulo.bigcartel.com

Vous pouvez aussi le retrouver en vente chez Krea99.

EXPO : 

Si vous aimez les expos rdv le 23 octobre prochain chez Krea 99 pour assister à l’expo « Re_naissance »  en présence de Stéphanie et Marie Lee ANGEDORE.

Plus d’info Ici 
Photos credit : Seuseulo Edition, Krea 99

Ecrit par

Fondatrice du site K-phenomen et webmarketeuse. Je suis passionnée de Corée depuis 2006, sur le blog je vous propose des articles sur la culture Coréenne, des Interviews et vous présente des événements coréens ayant lieu en France.