La saison des patates douces en Corée

patate douce

 

Pas de doute, l’hiver s’est bien installé dans nos contrées. Alors qu’on se prend à rêver de châtaignes grillées, au pays du matin calme – connu pour ses hivers rigoureux, c’est la patate douce qui réchauffe le cœur et le corps !

Baptisée 고구마 ou goguma, cette plante aurait été importée en Corée du Sud depuis le Japon au 18e siècle. Facile à cultiver, comestible de la tige aux racines et très nutritive, elle a joué un rôle important dans l’histoire du pays, lors des épisodes de famine notamment.

patate douce

Une identité coréenne

La patate douce coréenne se décline aujourd’hui en plusieurs variétés, comme la bam goguma (patate douce « chataîgne »), la mul goguma (patate douce « d’eau ») ou encore la hobak goguma (patate douce « citrouille »). Celles-ci se caractérisent par un petit goût de châtaigne, plus sucré que celui de leur parente nord-américaine, une peau aux teints violets/bruns ainsi qu’une chaire d’un jaune crémeux.

Grâce à ses qualités gustatives et nutritionnelles, elle est devenue très populaire dans la cuisine coréenne – que ce soit en famille, entre amis ou en solo ! La patate douce est souvent consommée seule (ou avec du kimchi !), rôtie, sautée ou cuite à la vapeur. Douceur hivernale par excellence, on l’achète dans la rue, encore fumante, en brochette ou enrobée dans du papier journal.

On la retrouve également dans certains mets typiques, comme les ragoûts et les nouilles (japchae), ou parmi les plats d’accompagnement (banchan). Sous forme de frites, elle ferait même une parfaite compagne pour les boissons alcoolisées !

Accompagnant les évolutions culturelles et industrielles du pays, elle est aujourd’hui cuisinée à toutes les sauces : sucreries (goguma mattang), yaourts à boire, gâteaux, pizzas, latte, etc. Je l’ai même goûtée sous forme de bubble tea (ou plutôt de milk shake étant donné sa consistance épaisse ^_^) !

patate douce

patate douce

patate douce

La patate douce : star des régimes alimentaires

La patate douce est également une star des régimes alimentaires ! Elle contiendrait en moyenne 112 calories, aucune matière grasse, 2 grammes de protéines, 4 grammes de fibres et plus de 100% de nos besoins quotidiens en vitamine A. Et comme elle remplit bien l’estomac, elle favorise la sensation de satiété. Elle est donc très populaire pour perdre du poids et/ou avoir une alimentation saine (geongangsik).

*A savoir : On récolte la patate douce en Corée à partir d’Automne (C’est la saison des récoltes abondantes, avec riz, patates douces, pommes, poires et jujube…)

Sources : Crazy Korean Cooking, The Kitchn, Viki Global TV, Beyond Black & White, Frenchvisitkorea

Photo à la une : www.tarasmulticulturaltable.com

Ecrit par

Tombée tardivement sous le charme du pays du matin calme, je me rattrape depuis avec une curiosité sans limite. Langue, gastronomie, musique, mode(s) de vie...tout m’intéresse ! Mon objectif ? Découvrir la société et la culture coréennes, comprendre d’où elles viennent et où elles vont !

2 Commentaires

Leave a Reply